Ruffiac Malestroit Foot : site officiel du club de foot de RUFFIAC - footeo

1er mai, jour de tournoi à Ruffiac-Malestroit foot. J'y étais...

3 mai 2018 - 15:09

Il était environ 11h30 quand j'engageai mon automobile sur le parking bosselé et non goudronné qui donnait sur les nombreux terrains de foot du site de la Daufresne à Malestroit. Et oui, nous étions le 1er mai et c'était le jour de l'habituel, que dis-je sempiternel tournoi de foot pour jeunes pousses de 8 à 15 ans, divisés en 4 catégories (U9-U11-U13-U15) ainsi que celui du basket qui a occupé toute la journée notre ami Thierry en tant que bénévole au point m'a-t-on dit qu'il n'a pas pu boire un verre d'eau de la journée. Mais rassurez-vous chers lecteurs et si chères lectrices, il a réussi, nul ne sait comment, à ne pas finir déshydraté cette journée harassante. Un journaliste-reporter de ma trempe se devait évidemment d’être présent à cet événement à la fois pour découvrir qui sait les futurs grands joueurs de demain ou après-demain, mais aussi pour rencontrer joueurs et dirigeants du club organisateur si cher à notre cœur dans un cadre moins stressant que celui d'un match dominical. Et en effet, ils étaient moins stressés mais nous en reparlerons. J'avais proposé à ma merveilleuse épouse de m'accompagner en ce jour ensoleillé quoiqu'un peu frais, notamment lorsque les nuages cachaient l'astre qui nous apporte lumière et chaleur (c'est beau, non?) et elle avait accepté (mon épouse), sans doute convaincue par mes arguments comme celui qu'elle allait certainement rencontrer des personnes qu'elle appréciait... À ceux qui pensent que cela me permettait surtout d'avoir un chauffeur pour me ramener le soir au cas où mes investigations m’auraient emmené sur un terrain quelque peu glissant, je répondrai que je suis très déçu que quelques personnes parmi vous, chers lecteurs et si chères lectrices …, aient pu imaginer cela. Et si, en effet, je n'étais pas au volant lors du voyage-retour, ce n'est en aucun cas à cause d'une surdose de houblon mais simplement parce qu'on a fait une course pour aller à la voiture et que ma si patiente épouse court plus vite que moi et également parce que j'ai un sens de la parité extrêmement développé qui m'a amené à fixer un accord avec ma moitié lors de nos déplacements en voiture : j'emmène et elle ramène le week-end, les jours fériés et pendant mes rares semaines de vacances et on inverse le reste du temps. Alors, oui, je sais, je suis perdant car je ramène plus souvent mais bon, c'est comme ça, mon bon cœur me perdra....

Il était donc 11h31 lorsque nous descendîmes de la voiture. Ma sublime épouse me demanda alors si on laissait le pique-nique dans la voiture ou non. Je lui répondis qu'on allait manger très bientôt et qu'il fallait mieux le descendre plutôt que de revenir dans 15 minutes le chercher. Je ne pouvais pas, à ce moment-là, imaginer que nous allions déjeuner vers 14h00.

Mais le journalisme d'investigation requiert certains sacrifices qui font que, toujours à l’affût d'une information, d'un scoop, on ne mange pas toujours à heure fixe.

Je commençai par saluer les organisateurs planqués au chaud dans leur camion, n'est-ce pas Anthony, Chapo et Denis. Je plains d'ailleurs ce dernier qui a dû se coltiner toute la journée ou presque, 2 supporters marseillais, qui sont en ce moment, du fait des résultats de leur équipe favorite, aussi énervés qu'un cerf en rut, le brame en moins (quoique d'après certaines sources féminines qui souhaitent rester anonymes...). Après un rapide tour des terrains qui me permit de recueillir des informations très importantes comme par exemple la très belle couleur verte des terrains, je me dirigeai vers le stand frites et grillades, non pas pour faire du gras, mais pour saluer notamment Jacky et Gildas qui avaient choisi ce stand uniquement parce que c'est celui qui est le plus près de la buvette. Concernant Gildas, je fais ici une parenthèse pour constater que la famille Besnard était bien représentée à Malestroit en ce jour de fête du travail et je n'ai sans pas vu tout le monde. Il y avait donc Gildas, ancien boucher-footballeur qui fait donc dans la saucisse-merguez les jours de fête. Mais dans la famille Besnard, je demande aussi Nico, le frère, qui a aussi joué au foot en vert et blanc il y a maintenant un paquet d'années. Alors pour ceux qui souhaiteraient le connaître, footballistiquement parlant, je dirais que Dada lui a appris tout ce qu'un stoppeur doit maîtriser, à savoir bien limer ses crampons même sur des chaussures aux crampons moulés, mais aussi qu'un bon stoppeur peut très bien faire un très bon match sans toucher un ballon, ou encore qu'un tacle réussi est un tacle qui claque...Et j'en passe. Et je peux vous dire que le frangin retenait sans doute mieux les conseils de son ainé que ses poésies à l'école. Nico était venu d'Ille et Vilaine pour l'occasion avec l'équipe de son fiston qui est arrivée jusqu'en finale grâce aux billets discrètement (croyait-il) glissés par tonton Gildas dans les poches des arbitres. Mais bon, qui ne l'a pas fait... Je n'ai pas le résultat de cette dernière rencontre. La question est de savoir s’il restait assez de monnaie à Dada pour que le trophée reparte à Guipel.

Dans la famille Besnard, je voudrais aussi la nièce, Élodie. Encadrant les équipes de basket ruffiacoises, je n'ai pas les compétences pour juger des progrès des jeunes basketteuses vertes qui pourraient être liées aux conseils de leur coach. Je peux simplement constater que celle-ci aime le kir, et c'est une information qui ravira certainement les parents des jeunes basketteuses. Alors attention, ne vous méprenez pas, je n'ai pas dit qu'elle aimait le kir tous les jours, matin, midi et soir, mais force est de constater que le 1er mai, elle aime ça. Peut-être que c'est seulement le 1er mai, ou seulement les jours fériés ou bien... Ce que je peux simplement ajouter, c'est que mon épouse si attentionnée m'a confié son inquiétude quant à voir sa cousine Tiphaine passer une bonne partie de la journée avec Élodie... En même temps, le kir chez les Besnard, c'est un peu une tradition familiale. Tiens, prenez Laurent et Sylvie, parents d’Élodie, Yoann et Alexianne... Si vous avez la chance un jour d'entrer dans cette si accueillante demeure par ces si chaleureuses personnes , vous ne serez désormais pas surpris de découvrir dans le hall d'entrée l'affiche suivante : « KIR À TOUTE HEURE, SOURCE DE BONHEUR!!! LE KIR MOUSSEUX VOUS REND HEUREUX !!!! ». De là à dire que c'est génétique, il n'y a qu'un pas qu'il est très tentant de franchir, mais que je ne franchirai pas car il n'y a aucune preuve scientifique.....

Enfin dans la famille Besnard, je voudrais le neveu, Yoann. Pioche...Oh mince!!! Ouais bonne pioche !!! Rugbyman de son état, le 2ème ou 3ème ligne du RC Vannes s'est pavané toute la journée en short et en manches courtes, histoire de montrer ses gros bras et ses gros cuissots aux midinettes présentes. Impressionnant, me direz-vous ! Oui...en apparence mais quand on y regarde de plus près....pas un pet de muscle dans tout ça. Rien, du flan, je vous dis !!!! Je n'ose même pas imaginer ce que ça donnerait si je faisais un bras de fer contre lui. Le pauvre....il prendrait un sacré coup au moral. Quand il veut, où il veut, je suis prêt.

Ah, les Besnard, une sacrée famille quand même !!!!

Bon je referme ici ma petite parenthèse pour revenir au 1er mai. Après le stand frites-saucisses, je m'approchai de la buvette sans avoir omis d'acheter quelques tickets-boissons auprès de la charmante et si souriante Sonia, femme de Jacky, ce qui lui a certainement permis d'avoir hier une frite-saucisse gratuite. Arrivé près de la grande bâche blanche, je m'approchai d'un groupe de petits hommes en survet vert. Il y avait là Guillaume, Nico, Romain, Dimitri, P, François, Cédric et j'en passe.... A noter la très bonne prestation de ces 4 derniers qui n'ont pour le premier pas pris de jaune, pour le deuxième pas taclé une fois, pour le troisième pas une fois dégagé le ballon derrière les sapins et pour le dernier pas loupé un centre de l'après-midi, faits assez rares pour être soulignés. Bon, il faut dire que leur rôle était d'arbitrer les matchs des jeunes donc les risques étaient moindres mais leur performance est tout de même à signaler et je tenais à le faire. Et puis il y avait Fred G, capitaine de l'équipe réserve et auteur samedi dernier de la performance de la semaine, voire du mois, voire....Tout se passa lors du match de retard de l'équipe réserve contre Allaire, équipe en course pour la montée en D1 et qui menait 2-0 à la 60ème minute de ce match sans beaucoup d'enjeu pour nos petits protégés, sinon celui de faire un peu de sport avant la soirée à venir. Et que se passa-t-il à la 60ème minute, me direz-vous ? Et bien Ruffiac-Malestroit obtint un pénalty qui devait lui permettre de revenir dans le match et de faire douter des adversaires. « Je pense que c'est le tournant du match et si c'est moi qui le tire comme je voulais le faire et comme je le fais d'habitude, le match aurait sans doute tourné», me dira un joueur présent sur le terrain et habituel tireur des pénos dans cette équipe mais qui souhaite rester anonyme de peur d'éventuelles représailles. Toujours est-il que Nico, habituel tireur, avec une certaine réussite en plus, et qui voulait tirer ce penalty, s'empare du ballon et s'apprête à poser le ballon lorsqu'une voix grave rompt le silence. « Laisse, Nico, il est pour moi c'péno. J'le sens bien. Et puis c'est moi qui commande, je suis le capitaine et je suis 2 fois plus grand que le coach». Cette voix grave était celle de cap'tain Fred et personne, je dis bien personne, n'osa s'interposer même si tous, je dis bien tous, se doutaient de l'issue. Vous l'avez compris, le score était de 2-0 avant le péno et....n'avait pas bougé après. Louper un penalty me direz-vous, cela arrive à tout le monde (ou presque...) et seuls ceux qui les tirent peuvent les manquer, c'est vrai mais là n'est pas le problème. La question est de savoir s'il n'y a pas eu abus d'autorité de la part de Fred. N'a-t-il pas profité de son statut, de sa taille, de la taille du coach... ? En tout cas, tous les joueurs de l'équipe, hormis qui vous savez bien sûr, ont tenu à remercier le gardien d'Allaire d'avoir plongé, alors qu'il aurait pu stopper le tir en se penchant simplement en avant et ridiculiser ainsi notre ami Fred qui aurait sans doute mal vécu cet épisode. Tandis que là, quand je lui ai demandé de me donner ces impressions sur cet épisode, il m'a parlé d'exploit du gardien adverse. Comme quoi, les avis divergent... Au final, victoire d'Allaire 3-1, qui en signe de remerciement a payé l'entrée en boite à Fred quelques heures plus tard qui apparemment a gardé son statut de capitaine une bonne partie de la nuit.

 

Pour conclure cet article, j'aimerais vous confier ma joie de parcourir en ce 1er mai tous ces terrains et de voir tous ces joueurs (seniors et vétérans), dirigeants ou parents de joueurs du club devenus bénévoles d'un jour en arbitrant, en tenant les buvettes ou autres stands. Cela donne une belle image du club, je trouve. J'ai même vu le coach Cyrille arbitrer des matchs.  « Pour une fois, qu'on le voit courir » me confiera anonymement un joueur de l'équipe première, capitaine de surcroît. Même Jean-Ma y a mis du sien, c'est vous dire. Si je vous jure, je l'ai vu en fin d'après-midi passer à l'intérieur de la buvette. Pour donner un coup de main ? En quelque sorte, oui, mais c'est surtout parce que la tireuse était en panne, qu'il en avait marre d'attendre sa bière et qu'il pensait pouvoir régler le problème avec son couteau suisse. Quelques minutes plus tard, tout refonctionnait normalement....grâce à l'intervention de François, dit « Fanfan ». Jean-Ma put alors retraverser la buvette dans l'autre sens et continuer à apporter sa contribution aux finances du club, exercice qu'il maîtrise parfaitement et qui lui vaut quelques cartons parfois en rentrant à la maison mais rarement de longues suspensions..... Sacré Jean-Ma, va !

 

En tout cas, un grand merci et bravo à tous pour cette belle journée...et à bientôt.

 

GF

 

Commentaires

0-1
ST GUYOMARD / VETERANS 1 jour
ST GUYOMARD / VETERANS : résumé du match 1 jour
3-2
JEANNE D ARC PLEUCAD / SENIORS B 9 jours
JEANNE D ARC PLEUCAD / SENIORS B et 2 autres : résumés des matchs 9 jours
0-5
AURAY F.C / VETERANS 9 jours
1-1
GARDE DU PONT MARZAN / SENIORS A 9 jours
Christelle Morin Pillard est devenu membre 14 jours
1-3
SENIORS C / LA FONDELIENNE DE CA 14 jours
SENIORS C / LA FONDELIENNE DE CA : résumé du match 14 jours
Fabien Martin est devenu membre 22 jours
3-1
SENIORS A / ESPE. BREHAN 22 jours
SENIORS A / ESPE. BREHAN et VETERANS / LA SERENTAISE : résumés des matchs 22 jours
6-4
VETERANS / LA SERENTAISE 22 jours
Fabien Martin a commenté Merci merci merci!!!! 27 jours
Gaétan FLEURY et olivier thétiot ont commenté Un dimanche en chiffres 29 jours

ANNIVERSAIRE DU MOIS

 

HAMONNEAU Lucas 03/06/2005
LECOVEC Maxence 13/06/2000
VIEL Gabin 14/06/2004
VIEL Mathys 16/06/2001
LE GAL Jean Marie 19/06/1986
LELIEVRE Nicolas 22/06/2000
POSSEME Romain 23/06/2000
HOUEIX Laurent 24/06/1989
PONDARD Jean Pierre 27/06/1948
RYO Bastien 27/06/2000
TASTARD Jean Paul 28/06/1968

Concours de pronostics

Palmarès :

2010/2011 - Ex Aequo : Yannick J - Sebastien H

2011/2012 - Frederic P

2012/2013 - Frederic P

2013/2014 - Frederic P

2014/2015 - Olivier P

Derniers inscrits au concours

mickael poyac
Inscrit depuis le 14/05/18
Staff
jeremie houssin
jeremie houssin
Inscrit depuis le 14/05/18
Derhen Delabrigade
Inscrit depuis le 14/05/18