Ruffiac Malestroit Foot : site officiel du club de foot de RUFFIAC - footeo

Magnifique 15 août !!!!!!

16 août 2018 - 18:30

23h20 : Voilà maintenant 5 minutes que le ciel ruffiacois s'illumine et pétarade sous les « oooohhhhhh ! » des milliers de spectateurs présents et éblouis. Rendez-vous compte, depuis combien de temps n'a-t-on pas vu de feu d'artifice dans notre commune ? (Oui, c'est vrai, je dis « notre commune » alors que je n'y habite pas. Mais bon, c'est moi qui écris, donc je dis ce que je veux, nananaire !!!!). Jean, captain's father et tondeur officiel des billards ruffiacois, nous apporte l'information. Il n'y aurait selon lui, pas eu de feu d'artifice dans notre (nananaire!!!) bourgade depuis la réunion de catch organisée par le comité des fêtes aux Arches au début des années 80. Ça, c'est de l'info, non ? Merci Jeannot. En tout cas, à 23h21 (et oui, le temps passe), il bat son plein (le feu d'artifice, pas Jean !). Depuis le poste qui m'a été confié par le comité directeur, à savoir serveur à la buvette apéro, j'ai le privilège de sursauter à chaque nouveau bouquet de pétards dans le ciel (Oh la belle bleue, oh la belle jaune !!!!!!….) mais aussi de pouvoir observer les visages des spectateurs placés non loin de cet endroit stratégique qu'est la buvette un soir de fricassée. Comment ne pas s'arrêter sur Jojo qui, la bière à la main et les yeux tournés vers le ciel, observe le magnifique spectacle la bouche ouverte, faisant ainsi briller aux yeux de tous le diamant qu'il porte sur une de ses prémolaires (cadeau qu'il s'est fait pour sa première année de présidence), celle placée juste à côté de sa dent en or sur laquelle il a fait graver les initiales de ses enfants( cadeau qu'il s'est fait pour sa deuxième année de présidence) qui est moins visible en ce soir de fête car la bouche du King est ouverte juste ce qu'il faut pour accueillir un gobelet en plastique rempli de houblon, ni plus ni moins. Et que dire des yeux de Minouche le soprano, de Cap'tain François, de Cédric l'artiste peintre et de Jean-Ma (l'amateur de rouge) !!!!! Ils brillent mes ami(e)s, ils brillent. À eux 4, ils pourraient assurer l'éclairage du terrain en cas de panne de courant. Un vieux réflexe de journaliste me fait m'interroger sur les raisons de cette émotion palpable chez ces 4 personnes et me décide à aller leur parler dès que le spectacle sera terminé, si je trouve le temps de le faire entre 2 boissons servies, car il y a du monde, mon dieu, il y a du monde.

23h27 : Après 12 minutes d'illuminations ininterrompues, le spectacle touche à sa fin sous les applaudissements et acclamations de la foule et les exclamations de mon voisin Jean-Mich le vendéen-breton-ruffiacois qui me dira plus tard ne pas avoir vécu une telle émotion depuis la victoire de Bold Eagle dans le Prix d'Amérique 2017. Cela parlera aux turfistes.... Un autre étalon (si, si, il paraît....) brille lui par son absence : Bobos. A-t-il assisté au feu d'artifice ? Avait-il l'autorisation de rester après 23h ? Était-il déjà dans les bras de Morphée, seulement légèrement gêné par les explosions lointaines du feu d'artifice que lui prenait peut-être pour de sournoises flatulences s'expliquant par une trop grande proximité des tripes depuis la veille ? Car oui, l'absorption ou la fréquentation de manière trop proche d’aliments type « fricassée » engendre chez un grand nombre de personnes une tendance à la flatulence incontrôlée et quasiment continue. Mais ce n'est pas sale....et comme je l'ai entendu dire de la bouche-même d'un médecin : « Qui ne rote ni flatule est voué à l'éclatement ».

Après ces purs moments de poésie, revenons si vous le voulez bien rue du stade. Je profite d'une très légère accalmie à la buvette (due sûrement au fait que Jean-No et Jean-Mich décident tout à coup et sans se concerter de limiter le temps de discussion à 3 minutes par client ce qui les rend tout de suite trois fois plus productifs) pour aller à la rencontre de Minouche et Cédric que j'aperçois en pleurs dans les bras l'un de l'autre. S'en suit une discussion quelque peu surréaliste :

  • (Moi) Ben alors les gars, ça n'a pas l'air d'aller. Que se passe-t-il ?

  • (Cédric) C'est fort, tellement fort.

  • (Moi) Qu'est-ce qui est si fort ?

  • (Minouche) Ben, tirer un feu d'artifice pour célébrer notre retraite footballistique.

  • (Moi) Ah parce que vous pensez que....

  • (Cédric) Et puis surtout ne rien nous avoir dit avant, c'est beau. J'avais rien vu venir.

  • (Minouche) Moi non plus. Je me rappellerai toute ma vie de ces 12 minutes.

  • (Moi). Bon je vous laisse les gars

  • (Cédric et Minouche, en choeur) Ok et puis merci pour ton soutien pendant toutes ces années.

  • (Moi). Euh, de rien... Vous allez me manquer....

Quelque peu désappointé par cet épisode surprenant, vous en conviendrez, j'aperçois dans mon champ de vision François, lui aussi visiblement très ému même s'il me sort quasi-instantanément que ce sont les oignons qui le font pleurer. Se rendant compte immédiatement que cette couleuvre ne passera pas, il finit lui aussi par passer à confesse.

« Non, je dois t'avouer que je suis ému, très ému, très très ému. Célébrer la naissance de notre futur enfant en offrant à ma femme et moi un feu d'artifice, tout ça parce que je suis capitaine incontesté et incontestable de l'équipe, c'est fort, très fort. Ça montre la force et la grandeur du club. Je n'en reviens pas ! Ça donne envie de faire encore plus d'efforts pour progresser et tirer l'équipe vers le haut. Et pour remercier le club, je prends devant toi un premier engagement. À partir du prochain entraînement, je m'engage à faire les exercices de jonglage comme les autres, c'est à dire que comme pour les autres joueurs, mon ballon n'aura plus le droit de toucher par terre entre 2 jongles comme c'était le cas jusqu'ici »

Quel témoignage édifiant, n'est-ce pas ? Et ce n'est pas fini. Voilà qu'à l'autre bout de la buvette, je vois Jean-Ma la tête entre les mains. Je pense immédiatement à une fatigue passagère due à une trop grande consommation.....d'eau pendant le match de l'après-midi (ben quand on n'est pas habitué, ça peut ne pas faire que du bien) mais je décide de m'approcher tout de même. Des reniflements caractéristiques laissent rapidement peu de place au doute. Il pleure, oui, il pleure. Mais pourquoi ? Je m'approche délicatement et ose lui demander :

  • Ça va, Jean-Ma ?

  • Oh oui, ça va mais là c'est beaucoup d'émotion, me répond-il.

  • Ce n'est pas lié au feu d'artifice, tout de même.

  • Si, ça a un rapport. Je suis tellement fier de jouer pour ce club, tu sais et là on peut dire qu'il me le rend bien.

  • Je ne comprends pas très bien.

  • Et bien ce feu d'artifice, je viens de comprendre pourquoi il est tiré ce soir.

  • Ce n'est pas pour fêter le cinquantenaire de la fricassée ?

  • C'est ce que je croyais moi aussi mais en le regardant, j'ai compris qu'il m'était destiné. Les couleurs, le bouquet final, tout concordait. On m'offrait un feu d'artifice d'où ma réaction.

  • Ah....et pourquoi donc ce feu d'artifice te serait-il destiné?

  • J'ai bien réfléchi et j'ai fini par comprendre. On a voulu par ce biais fêter un record.

  • Ton nombre de buts en vert et blanc ?

  • Non, mon nombre de matchs de suspension en une seule année. Personne n'a jamais fait mieux au club depuis sa création et ce record n'est sans doute pas près d'être battu, à part par moi évidemment. C'est une telle fierté pour moi que le club ait voulu célébrer ce record ! D'où mon émotion...

Heureusement pour moi, plus personne ne pleurait autour de la buvette. Je pus donc reprendre mon service ce qui tombait bien car Jean-No et Jean-Mich avaient repris leurs habitudes de service et la foule ne désemplissait pas. Coco, JF, Nico et Seb.T doivent aujourd'hui bien mal au coude à la longue de tirer des bières (c'est ce qu'on dit dans le jargon). Car oui, de vrais records ont été battus lors de cette 50ème édition de la fricassée ruffiacoise. Près ou plus (selon les chiffres de la police ou des organisateurs) de 1400 assiettes remplies, c'est du jamais vu. Ce chiffre, s'il fait plaisir à beaucoup de monde, fait aussi peur à certaines personnes dont notamment Didier. F qui me disait tard dans la soirée : « Si on renouvelle ce chiffre pendant 3 ans, il n'y aura plus une vache à viande dans le pays ». C'est vous dire l'ampleur du succès. Moi, si c'est Didier qui le dit, je le crois.

Pour terminer, le club souhaite à juste titre, remercier toutes les personnes qui sont venues manger bien sûr mais aussi tous les bénévoles qui ont œuvré à la réussite de l'événement et qui n'ont pas eu le plaisir de déguster la fameuse fricassée puisqu'il n'y avait plus un seul morceau encore disponible dans aucune des bouillottes.

Pour ma part, je suis rentré chez moi heureux, heureux d'avoir vécu une superbe soirée dans une superbe ambiance avec de superbes personnes. C'était vraiment une chouette soirée et …..LONGUE VIE À LA FRICASSÉE !!!!!!!

 

GF

 

Commentaires

Staff
OlivierP
OlivierP 16 août 2018 19:11

La saison est repartie pour notre journaliste préféré et c’est tant mieux ! Merci pour ce résumé

Staff
Gaétan FLEURY
Gaétan FLEURY 16 août 2018 19:08

Oui c'est vrai je suis rentré chez moi grâce à l'amabilité du très cher coach et j'ai admirablement joué mon rôle de co-pilote malgré l'heure tardive...Un grand merci, Cyrille

Staff
CYRILLE MARTIN
CYRILLE MARTIN 16 août 2018 18:52

Tu aurais pu dire comment tu es rentré à Ploërmel ? En tant que co pilote bien sûr....

Gaétan FLEURY, OlivierP et 4 autres personnes ont commenté Merci merci merci!!!! 4 jours
1-1
PLUMELEC MELI / VETERANS 4 jours
PLUMELEC MELI / VETERANS : résumé du match 4 jours
Merci merci merci!!!! 4 jours
Vero Texier a commenté ADIEU !!!!!!!! 10 jours
0-2
QUELNEUC / SENIORS B 11 jours
QUELNEUC / SENIORS B et 2 autres : résumés des matchs 11 jours
0-2
AV. THEIX 2 / VETERANS 11 jours
1-3
F.C. BASSE VILAINE / SENIORS A 11 jours
Gaétan FLEURY a commenté ADIEU !!!!!!!! 15 jours
jean ma a commenté ADIEU !!!!!!!! 16 jours
3-2
VETERANS / ST JEAN VILLEN LOISI 17 jours
VETERANS / ST JEAN VILLEN LOISI : résumé du match 17 jours
OlivierP a commenté ADIEU !!!!!!!! 23 jours
ADIEU !!!!!!!! 23 jours

ANNIVERSAIRE DU MOIS

 

HAMONNEAU Lucas 03/06/2005
LECOVEC Maxence 13/06/2000
VIEL Gabin 14/06/2004
VIEL Mathys 16/06/2001
LE GAL Jean Marie 19/06/1986
LELIEVRE Nicolas 22/06/2000
POSSEME Romain 23/06/2000
HOUEIX Laurent 24/06/1989
PONDARD Jean Pierre 27/06/1948
RYO Bastien 27/06/2000
TASTARD Jean Paul 28/06/1968

Concours de pronostics

Palmarès :

2010/2011 - Ex Aequo : Yannick J - Sebastien H

2011/2012 - Frederic P

2012/2013 - Frederic P

2013/2014 - Frederic P

2014/2015 - Olivier P

Derniers inscrits au concours

mickael poyac
Inscrit depuis le 14/05/18
Staff
jeremie houssin
jeremie houssin
Inscrit depuis le 14/05/18
Derhen Delabrigade
Inscrit depuis le 14/05/18